featured article picture

Accords mets-vins M&B 13/09 – 27/09

Par Daley Brennan

>Salade Brie de Meaux, coppa, tomates confites, pistaches grillées et tuile au parmesan
On va chercher un blanc ample, oppullent à l’élevage élégant, légèrement fumé
– Côteaux d’Aix en Provence (Château Bas)
– Palette (Chateau Simone)
Ou un beau rosé de Provence avec du corps (Simone, Sainte Roseline)

>Brochette de boeuf aux arômates et crumble de tomates
Il faudra y associer un rouge croquant et riche, aux notes herbacées.
– Côteaux du Languedoc (Château d’Angles)
– Côtes de Provence (Domaine de la Croix)
– Syrah du Rhône septentrional (Saint-Joseph, Crozes-Heritage)

>Risotto michel angelo (riz + lentilles + pommes + raisins secs + yahourt) et viande des grisons
Un blanc au tendances oxydatives sera le compagnon idéal
– Chenin de Loire (La Varenne du Poirier, Domaine des Grandes Vignes)
– Savagnin du Jura (Stéphane Tissot)
Ou pour les audacieux un rouge souple, soyeux et fumé
– Syrah/viognier (Syraphaël, Domaine du Jas)

>Pavé de cabillaud rôti, émulsion de chorizo et écrasé de pommes de terre
Un vin blanc structuré mais vif gras et riche fera l’accord
– Chardonnay de Bourgogne (Alain Gras, St-Romain)
– Un assemblage du Roussillon (L’Effrontée, Domaine de Vénus)
– Grands blancs de Provence (Bellet, Palette, Bandol, Côtes de Provence de choix Gavoty, chateau Peyrassol)

>Grenadins de veau aux cèpes et gnocchis de patates douces
Un blanc arômatiques aux touches fongiques
– Chardonnay de Bourgogne (Meursault, Nicolas Potel)
– Assemblage du Rhône un peu évolué (Hermitage, Saint-Peray)
Ou un beau rouge délicat, rond et pas trop puissant mais avec du corps:
– Volnay, Chambolle.
– Vins toscans: Chianti classico, Montepulciano.

 

bouteilles de vin 1

Récents