featured article picture

Aérer son vin

Par Daley Brennan

Au contact de l’oxygène le vin évolue, plus ou moins rapidement. Cette oxygénation peut être bénéfique ou catastrophique!

Le premier pas de l’oxygénation est l’embouteillage. Le bouchon permet une aération variable selon la destinée du vin, la garde ou la consommation rapide.

Nous parlons ici de généralités, nous vous conseillons si possible de suivre l’avis de votre caviste, du producteur ou mieux encore, le vôtre. Votre expérience sera la meilleure conseillère.

Il ne faut pas oublier que le vin s’aérera dans vos verres et dans sa bouteille ou carafe pendant sa dégustation. Les temps que nous vous conseillons sont à compter avant le service.

L’aération est conseillée en carafe, à défaut, nous vous conseillons de servir un verre afin que le goulot de la bouteille soit libre et que la surface de vin exposée à l’air soit maximale.

 

– Exceptés les vieux millésimes, une aération de 20 minutes ne peut jamais être néfaste. Elle sera suffisante pour les vins légers, nouveaux ou estivaux (Beaujolais, Anjou, Touraine, vins de pays ou vins de table). Les vins d’entrée de gamme sont également concernés, généralement destinés à une consommation immédiate.

 

– Passez à une demi heure pour des vins plus structurés ou récents (-3 ans). Beaucoup de vins blancs de qualité s’exprimeront ainsi que la majorité de vos vins rouges de milieu de gamme (Petits Châteaux Bordelais, Bourgognes génériques, vins du sud de la France).

 

– Comptez trois-quart d’heure pour les vins jeunes (-5 ans) aux tannins encore fermes et les vins du monde (Crus Bourgeois, seconds vins de Châteaux Bordelais, Côtes du Rhône Villages, Sud-Ouest, Bourgognes). Certains vins issus de méthodes naturelles sauront se révéler après cette attente salutaire.

 

– Il faudra passer de une heure à deux heures pour les vins riches, tanniques et concentrés. Il s’agit régulièrement de vins haut de gamme ou de vins aux élevages en fûts longs, quelques vins blancs sont concernés (Crus Classés, Grands Crus, Premiers Crus, Espagne, Première cuvée de domaines du Sud de la France, Sud de l’Italie, Rhône septentrional)

 

– Il faudra plus de deux heures pour certains des vins, cités au paragraphe ci-dessus, dégustés encore trop jeunes (-5 ans) et pour certains vins rares que votre vendeur n’omettra pas de vous signaler.

– Les vieux millésimes, vins arrivant à maturité ou l’ayant passée, doivent entrer le moins de temps possible en contact avec l’air (certains très vieux vins s’altèrent en quelques dizaines de minutes). Un passage en carafe rapide permettra de se débarrasser d’un éventuel dépôt.

Récents